À vos crampons !

… Nous sommes enfin tous ensemble au Grand Stade. Nous l’avons rempli, c’est remarquable ! 65000 dans les gradins ! Bravo ! Et 2000 sur la pelouse, bravo !…Tous buteurs !, clament 67000 maillots bleus qui brandissent à bout de bras leur paire de crampons. Du foot, du foot ! Aux crampons ! Aux crampons !…  Pendant trois mois nous avons bloqué les salles de volley et basket, les gymnases, les piscines et les clubs équestres, les tennis et les golfs !Aux crampons ! Aux crampons !… Nous avons viré Noël !…Noël démission sinon coups de crampon ! Noël démission sinon coups de crampon ! Coups de crampon ! Coups de crampon !… Nous avons imposé aux grands, Paul, Antoine, Karim, Franck, Kylian, Aymeric et quelques autres aussi, de diminuer leurs salaires et de partager leurs primes ! À bas le mercato. À bas le mercato ! À bas le Mercato… Kylian avec nous !  Aux crampons !  Antoine avec nous ! Aux crampons !..Chut… chut… Mais ça y est ! Enfin, grâce à nous, à vous tous, toutes et tous qui avez convergé aujourd’hui de vos stades vers le Grand Stade, nous l’avons obtenu ! Toutes et tous que je vois ici, 67000 footeux …Du foot ! Tous aux crampons !  Du foot ! Du foot ! Tous aux crampons !… S’il vous plait, s’il vous plait… Grâce à vous tous, le foot est enfin obligatoire ! Égaux devant le foot ! Le foot pour tous ! Le foot pour toutes ! Garçons et filles, aux crampons !  Jeunes et vieux, aux crampons ! Nous sommes 67000, un Grand Stade y a suffi ! Qui l’aurait cru ?Wédiens, Wédiennes, nous serons désormais tous les matins 67 millions de crampons sur les pelouses de W !1

  1. W, pays totalitaire dédié à la pratique du sport, d’après la dystopie de Georges Perec dans “W, ou souvenirs d’enfance”