Nuit de lecture : J’aime les chroniques

Nuit de la lecture, dans toutes les bibliothèques. À Achères, on m’a proposé d’introduire la soirée. Pour cela j’ai choisi un genre littéraire qui a encore toute sa place dans les journaux ou lu à la radio, souvent confié à d’excellentes plumes. J’avais initialement choisi un texte d’Annick Cojean paru dans le monde : “Ça hurle et ça klaxonne, les gens deviennent des bêtes.”; mais on a trouvé que ce n’était peut-être pas le moment ni l’endroit. J’ai remplacé cela par deux chroniques de François Morel [Note] Les Compliments, Paris, Le Rocher  (ISBN978-2-268-04483-5)[/note], une chronique d’Élie Guillou 1 dont j’aime particulièrement le travail musical et littéraire, et un poème de Yannick Cras, membre du Café Littéraire, poète et mathématicien-chroniqueur, qui le soir de l’incendie de Notre-Dame chroniqua sa sidération et son espoir.

Voici ci dessus l’enregistrement que j’en fis lorsque je répétais à la maison :

  1. Et tu oses parler de solitude” paru aux éditions « La passe du vent »